HISTOIRE

Mural

Les origines de Cusco sont perdues dans la  profonde nuit de la préhistoire. Des fouilles archéologiques ont révélé qu’une population primitive vivait déjà ici dans la vallée de Csuco il y a environ 3000 ans (à part pour ce qui concerne le fond marécageux de la vallée) et nous ont permis d’apprendre au sujet de leurs cultures. Il existe de l’information documentée au sujet des cultures de Chanapata et de Marcavalle. Leurs constructions ont même servi de base pour les temples incas comme Qoricancha ou le temple du Soleil.

Il existe de nombreuse légendes concernant les origines de Twantinsuyo. L’une d’elles prétend que, Manco Cápac et sa soeur et épouse Mama Ocllo, demi-dieux et descendants de leur père Inti (le dieu du Soleil), émnergea des eaux du Lac Titicaca avec la mission de fonder un nouveau royaume  qui améliorerait les conditions d’existence des villes.

Manco Cápac et Mama Ocllo durent marcher jusqu’à ce qu’ils trouvent un endroit où le grand sceptre d’or porté par Manco Cápac s’enfoncerait dans le sol. Ils marchèrent vers le nord et arrivèrent à Pacárec Tampu (Pacaritambo) où ils se reposèrent dans un petite grotte; au coucher du soleil ils reprirent leur voyage vers le nord jusqu’à la colline de Huanacaure et là le sceptre disparut dans le sol et c’est ainsi qu’ils créèrent la ville de Cusco (dont le nom signifie nombril du monde).

Il est certain que les cultures des plateaux élevés comme les Wari et les Tiahuanaco eurent une grande influence sur la culture inca. Les premiers habitants formèrent le Hanan Cusco avec une agriculture et une archéologie plus développée. Les habitants d’autres districts, informés de leurs succès, les suivirent et ainsi naquit Tahuantisuyo, le grand empire des Incas, qui après 14 successeurs de lignée royale, s’étendait du nord de la Colombie, au Chili en passant par l’Argentine. En tant que capitale, la ville de Cusco connut alors ses heures de gloire.

Des premiers incas nous ne savons que très peu, à part sous forme de légendes ou encore de mythes. Nous disposons d’informations supplémentaires avec Pachacútec ("celui qui remua la terre"), le grand conquérant, qui transforma également Cusco et qui reconstruisit Cusco. La majorité des monuments archéologiques que nous connaissons à Cusco sont le résultat de son oeuvre. Son fils Tupac Llupanki était un grand conquérant; son petit-fils Waynacapac donna à l’empire sa splendeur, alors que ses arrières petits-enfants- Huáscar et Atahuallpa vécurent des luttes internes jusqu’à l’arrivée des Espagnols qui occupèrent la ville en 1533, grâce au soutien des villes incas dominées, qui voyaient alors les Espagnols comme des libérateurs et qui pourraient alors devenir des sujets de la couronne espagnole.

Cusco était à cette époque une ville à l’architecture de pierre avec de grandes places, de grands temples et des palais décorés avec de l’or à profusion. Beaucoup de ces constructions sont encore présentes.

Le Cusco espagnol bâtit ses immeubles sur les fondations de murs incas et suivit les lignes des rues incas. Les Espagnols construisirent plusieurs bâtiments, églises et fonda une école d’art florissante (XVIIème – XVIIIème siècles), représenté par plusieurs peintres et artistes (peintures de l`école cusquenienne, la chaire de San Blas, l’intérieur de la cathédrale et l’église de la  Merced, etc.). Le mélange des cultures andine et espagnole a donné à l’architecture et à sa population des caractéristiques très spécifiques. C’est une ville d’une beauté incomparable qui conserve ses coutumes et ses traduitions avec fierté, tout en s’adaptant graduellement à la modernité.

A cela doit être ajoutée la situation géographique privilégiée et les paysages étonnants au sein desquels Cusco a grandi. Cusco est la destination touristique la plus visitée du Pérou, et la richesse des centres d’intérêt de la ville et de ses environs, comme la ville perdue des Incas, Machu Picchu, en font un des centres touristiques majeurs du monde, offrant des services d’excellente qualité.